16mars
2019Communication

La puissance de la reformulation

4 minutes

    La reformulation est un outil très puissant qui peut éviter les quiproquos et autres problèmes potentiels. Voyez tous ces bienfaits !

    Partagez l'article

    En PNL on nous apprend à reformuler.

     

    Reformulation.

    La reformulation c'est plus de compréhension. Parfois cela peut paraître ridicule de répéter quelque chose, vous allez découvrir la puissance de la reformulation.

     

    Dans une communication il y a au moins deux personnes, le premier qui formule a une idée en tête, il a pensé à quelque chose par rapport à ses expériences, par rapport à son ressenti, par rapport à l'instant et il va l'exprimer.

     

    Il va formuler avec ses mots cette idée. De l'autre côté la personne qui écoute va recevoir cette formulation. Elle va l'interpréter dans son mental avec ses expériences à elle. Elle fait le chemin inverse :

    -       Cela passe de la première personne « d'idées » à « formulation »

    -       De l'autre côté de « formulation » à « idées ».

     

    L'intérêt et la puissance de la reformulation c'est de refaire le chemin inverse, c'est-à-dire que vous allez retraiter l'information que vous avez enregistrée et la ressortir. Ainsi vous verrez si la personne qui l'a formulée la première fois a bien voulu passer le bon message.

    S'il a bien été interprété comme il aurait dû être.

     

    Interprétation.

    Pour que vous mémorisiez l'importance de cette reformulation qui paraît bien évidente, je vais vous raconter une histoire qui montre que parfois cela peut être vital de reformuler !

     

    C'est dans un village, il y a un jeune guerrier qui doit s'affirmer et pour pouvoir devenir adulte, a trois tâches à exécuter. Un chalenge ancestral qui est imposé aux jeunes de la tribu.

    Le chef de la tribu voit le guerrier et lui dit :

     « Pour que tu puisses devenir un homme, tu vas devoir partir dans la forêt, tenir trois jours sans boire et sans manger. Ensuite tu iras dans la montagne et tu affronteras le grand ours. Tu le tueras, en troisième tu reviendras au village et cette fois tu iras faire l'amour à la plus vieille femme du village. »

    Le jeune guerrier a bien écouté et s'en va dans la forêt sans avoir reformulé…

     

    Trois jours se passent dans le calme. Le quatrième jour, du village on entend résonner dans la montagne des cris d'ours. Des cris abominables de combat, certainement sans merci ! Une lutte acharnée.

    Le 5e jour le jeune guerrier arrive au village, l'air exténué et des griffures sur tout corps. Il n'en peut plus, il est vraiment à bout de souffle. Il arrive devant le chef du village et demande : « Où elle est la vieille que je la tue ? »

     

    Conseils d'expert en bonheur.

    Dans cette histoire, si le guerrier avait pris la peine de poser des questions, il se serait probablement évité bien des désagréments. C'est-à-dire qu'il aurait pu dire : « Est-ce que vous êtes sûr que je dois tuer la vieille femme ? ». « Faut-il vraiment faire l'amour à l'ours ? »

     

    Bien sûr le chef de la tribu aurait dit : « non, je n'ai pas dit : tuer la vieille femme. J'ai dit coucher avec la vieille femme. C'est l'ours qu'il faut tuer pas l'inverse. »

     

    La reformulation accentue le désir de compréhension. C'est un atout pour vous et pour l'autre personne, parce que vous allez montrer deux choses :

    -       Vous souhaitez vraiment comprendre l'autre.

    -       Vous apportez également du positif.

    En reformulant vous permettez d'affiner la demande de départ.

     

    Je vais prendre un exemple assez large. Quelqu'un vous dit par exemple que vous avez mal fait quelque chose ou que vous êtes incompétent pour telle ou telle chose.

    Vous pourriez répondre :

    -       Comment puis-je m'améliorer ?

    -       Comment puis-je faire en sorte que la prochaine fois ce soit de meilleure qualité ?

    -       Comment puis-je faire plus ?

    -       Comment puis-je faire mieux ?

     

    Vous montrez votre intérêt à vouloir vous améliorer et vous montrez aussi que vous avez compris ce que disait l'autre.

    Si c'est un jugement qui vous est attribué, en disant par exemple « tu es nul(le)! », vous pouvez lui répondre : « Quelle expérience a fait que tu arrives à ce jugement ? Qu'est ce qui fait que tu penses que je suis nul(le) dans telle ou telle circonstance ? »

     

    La reformulation vous l'avez vu, c'est votre amie.

    Pensez à reformuler, ce sera bon pour vous, ce sera bon pour les autres.

    C'est ainsi que vous pourrez en faire davantage.


    La puissance de la reformulation